Sur quelques philosophies des sciences dans la France contemporaine

Titre

Sur quelques philosophies des sciences dans la France contemporaine

Statut

Année de publication

Périodique de publication

Volume

37

Pagination

181-221

Type d'intervention

Champ Scientifique

Référence bibliographique

  • Cournot

Commentaire référence bibliographique
  • Au moment de rendre compte des thèses en histoire et philosophie des mathématiques de Brunschvicg, Berthelot rappelle la méthodologie et la doctrine en philosophie des sciences de Cournot :

    « Mais on ne saurait assurément adresser le même reproche à Cournot, à la fois mathématicien et historien, le philosophe le plus vraiment original peut-être que le XIXe siècle ait vu après Hegel, et celui dont les méditations complètent peut-être le plus heureusement celles du grand métaphysicien allemand. Car le trait caractéristique de la pensée de Cournot a été l’effort pour rattacher le problème de la nature propre de l’histoire à la philosophie de l’ordre et des combinaisons, des probabilités et du hasard, qui naît de la réflexion sur les mathématiques. Si ni Hegel ni Cournot n’ont ouvert à leurs successeurs des chemins définitifs, ils leur ont du moins montré des directions pour sortir du labyrinthe ù le rapport de l’histoire avec la raison semble engager la pensée et pour pousser plus audacieusement de l’avant que M. Brunschvicg ne consent à le faire dans sa philosophie. » (Berthelot (1930), p. 192)

URL

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k11263v/f33.image